Zoom sur… Les graines de chia

graines-de-chia

La petite histoire du chia…

Originaires du Mexique et du Pérou, les graines de chia (prononcer « KIA ») étaient un aliment de base de l’empire Aztèques et Mayas avec les haricots et le maïs. Elles étaient également utilisées comme offrande dans les rituels religieux.

L’arrivée des Espagnols au XVe siècle mit brusquement fin à la civilisation aztèque et à la culture du chia.

Au cours des années 1990, le chia a été remis à l’ordre du jour grâce un brevet accordé à une entreprise américaine (Core Naturals LLC) pour cultiver une variété de chia, le Salba®.

Aujourd’hui le chia est commercialise partout dans le monde et est considéré comme un « super aliment » !

 

Petite par la taille mais grande pour ses propriétés nutritionnelles !

♦ Riche en protéines (20% à 30%), le chia est particulièrement intéressant pour les végétaliens car il contient les 8 acides aminés essentiels. Les acides aminés sont les briques de base qui entrent dans la composition des protéines. Huit sont dits essentiels car notre corps ne sait pas les fabriquer et doivent donc être apportés par l’alimentation.

♦  Les graines de chia sont naturellement riches en « bons gras ».

L’autre intérêt majeur du chia est sa teneur en oméga 3 (environ 15 à 20%), un bon acide gras (AG) que notre corps ne sait pas synthétiser lui même et qui est souvent absent de notre alimentation. Beaucoup de personnes sont donc carencées alors même qu’il intervient dans la composition des membranes cellulaires ainsi que sur de nombreux processus biochimiques de l’organisme.

Les graines de chia contiennent également 5 à 8% d’oméga 6 ce qui en fait une graine bien équilibrée en AG Ω3/Ω6.

♦ Très riches en fibres alimentaires, solubles et insolubles,  elles contribuent à abaisser le taux de cholestérol, à prévenir des maladies cardiovasculaires, à ralentir l’absorption du glucose dans le sang et elles accélèrent le transit intestinal (elles peuvent absorber 14 fois son poids).

♦ Mais aussi : Le chia ne contient pas de gluten et est une bonne source de vitamines B9, de calcium, de magnésium, d’antioxydants et de minéraux.

 C’est super tout ça mais comment les consommer ?

Les graines de chia ont un goût assez neutre. Lorsqu’on les mélange avec un liquide, elles prennent une texture gélatineuse.

Personnellement j’adore me faire un pudding aux graines de chia au petit déjeuner.

Recette du pudding de chia :

Pudding-aux-graines-de-chia-aux-framboises_exact1024x768_l

  • 3 à 4 cas de graines de chia
  • 100 ml de lait d’amandes
  • 1/2 cac de vanille en poudre
  • Des fruits frais de saison
  • Éventuellement du sucre de coco (IG bas) ou sirop d’agave pour les becs sucrés

A préparer la veille au soir pour le lendemain.

– Dans un récipient, verser les graines de chia, la vanille (et le sucre ou sirop d’agave)

– Couvrir avec le lait végétal. Bien mélanger.

– Continuer à mélanger régulièrement pendant 10 à 15 minutes le temps que le mucilage prenne un peu et que les graines soit uniformément réparti.

– Placer au réfrigérateur toute une nuit afin que le mélange épaississe.

– Le lendemain matin, sortir du réfrigérateur et disposer sur le dessus quelques fruits frais au choix. Déguster de suite.

 Variantes : vous pouvez adapter cette recette en remplaçant la vanille en poudre par de la noix de coco râpée (dans ce cas utiliser plutôt du lait de coco à la place du lait d’amande) ou de la cannelle ou tout autre épice.

 Autres exemples d’utilisation :

  • Une des raisons les plus intéressantes d’utiliser les graines de chia en cuisine c’est qu’elles peuvent remplacer les œufs dans vos recettes:

Une cuillère à soupe de graines pour 3 cuillères à soupe d’eau. Laisser reposer 30 à 40 minutes. La consistance gélatineuse obtenue équivaut à un œuf. Parfait pour végétaliens ou les intolérants aux œufs !

  • intégrer des graines de chia dans une recette de muffin, cake ou pain aux céréales,
  • saupoudrer les graines de chia sur une salade de crudités, sur un fromage blanc ou un yaourt,
  • ajouter les graines dans un smoothie
  • etc…

 

Si vous avez d’autres recettes ou utilisations des graines de chia n’hésitez pas à partager en commentaire 😉

 

Détox d’automne: la monodiète de raisin

green grapes

La monodiète de raisin est très efficace pour effectuer sans difficulté majeure, une désintoxication à l’automne. Elle est à la fois détoxifiante et revitalisante. Parfait après les petits excès des vacances et avant d’affronter l’hiver !

Qu’est ce qu’une monodiète ?

Une monodiète consiste à ne consommer qu’un seul et même aliment pendant au moins 24h. Les quantités ne sont pas limitées, on mange selon sa faim.

Pourquoi faire une monodiète ?

Notre environnement et nos modes de vie font que notre organisme subit chaque jour un grand nombre d’agressions : additifs alimentaires, pesticides, pollutions, tabac, alcool, alimentation, sédentarité, stress… Ces toxiques sont normalement gérés par nos émonctoires (le foie, les intestins, la peau, les poumons et les reins) qui sont les filtres et les portes de sortie des déchets de notre organisme. Mais à force que les malmener, ils finissent par être saturés et ne font plus correctement leur travail. Notre terrain ou nos humeurs (sang, lymphe, liquides intra et extra cellulaires) s’encrassent et c’est alors qu’apparaissent les maladies.

Une monodiète permet de mettre notre système digestif au repos. Et quand on sait que la digestion peut accaparer jusqu’à 80% de notre énergie, on peut imaginer l’énergie économisée qui servira plutôt à l’élimination de nos déchets accumulés et à la réparation de nos tissus.

Les vertus du raisin :

  • Il est diurétique,
  • Il est très riche en antioxydant (resvératrol) qui permet de réduire les dommages exercés par les radicaux libres sur nos cellules,
  • C’est une bonne source d’oligoéléments : vitamines K, C, B1, B2, B6, manganèse, cuivre, fer, potassium et phosphore,
  • C’est également un atout pour le système cardio vasculaire,
  • Et il aurait des vertus anti cancer

Préparer sa cure :

Il convient de faire une petite descente alimentaire, 2-3 jours avant, en adoptant une alimentation végétarienne et en supprimant les excitants (alcool, café, thé, sodas, cigarette…) et les produits industriels.

Quelle durée ? 

On peut faire une monodiète sur 1 jour et on peut aller jusqu’à 21 jours.

Si vous n’avez jamais fait de monodiète, commencez par une seule journée. C’est déjà très bien et vous ressentirez déjà un mieux-être surtout si vous avez fait une bonne descente alimentaire.

Pour les périodes longues, au-delà d’une semaine, je vous conseille de vous faire accompagner par un naturopathe qui pourra évaluer votre vitalité avant.

On peut également faire des monodiètes courtes mais plus régulièrement, par exemple 1 jour par semaine.

Quels raisins choisir et comment les consommer? 

Je ne peux que vous conseiller d’acheter du raisins bio, histoire d’éviter de faire une monodiète de pesticides ! On le choisi bien mûr pendant sa pleine saison c’est-à-dire entre septembre et octobre.

Les variétés recommandées sont: le chasselas (blanc) en raison de la finesse de sa peau, de sa teneur en sucre équilibrée, et qui est bien digeste, en alternance avec le muscat (blanc ou noir) qui est plus sucré mais un peu moins bien toléré.

Il vaut mieux consommer les raisins entiers. La peau et les pépins se mangent (bien mastiquer !), ils vous apporteront des nutriments que ne contient pas la seule chair du fruit.

Et le vin ne fait pas parti de la monodiète hein !!! (j’en vois venir certains…)

Les quantités ne sont pas limitées. Ecoutez vos sensations de faim. En général, on consomme 1 à 2 kilos par jour répartis sur 3 à 6 repas dans la journée.

Tout au long de la journée vous pouvez boire de l’eau ou des infusions à distance des fruits.

Quels sont les bénéfices d’une monodiète de raisin ? 

  • Le teint s’éclaircit et la peau s’assainit.
  • Les intestins soulagés de toute fermentation et putréfaction sont balayés par les fibres du raisin, ils se régénèrent.
  • Drainage hépatique et rénal profond sans être agressif.
  • Amélioration des états inflammatoires…

 

Contres indications :

La monodiète de raisin est totalement contre indiquée aux diabétiques insulinodépendant, aux personnes digérant mal l’excès de sucre ou très affaiblies, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire, les personnes trop maigres, les enfants.

Attention : Entamer une monodiète n’est jamais anodin, votre vitalité doit être suffisante. N’hésitez pas à demander conseil à votre Naturopathe.

Les bienfaits du massage

Savez vous que la peau a la même origine embryologique que le système nerveux?

La peau est un organe riche en récepteurs sensoriels et nerveux.

Le massage, par le toucher, permet au système nerveux de se mettre en mode parasympathique qui, pour faire simple, ralentit les fonctions de l’organisme, et permet une relaxation profonde.

Mais les vertus du massage vont bien au-delà de la détente.

  • Il permet une meilleure oxygénation et nutrition des cellules,
  • Il accélère la circulation sanguine et lymphatique,
  • Facilite l’élimination des déchets par l’organisme (toxines, acide lactique),
  • Assouplit les tissus conjonctifs (peau et tissu sous-cutané),
  • On constate également des effets sur différents neurotransmetteurs et hormones :
    • Effets analgésiques (diminution des douleurs)
    • Effets sur la sécrétion d’ocytocine. Appelée ‘hormone de l’amour’, elle est impliquée notamment dans la formation des liens sociaux, la facilité à se relaxer, le bon déroulement de la croissance, la régulation de la douleur, de la dépression, de l’anxiété et de la tension artérielle.
    • Effets sur l’effort physique : le massage favorise la récupération et la diminution de l’inflammation

Le massage bien être propose donc un moment intense de détente et de décompression. C’est l’occasion d’un temps de pause pour soi, pour se faire du bien.

Le massage drainant naturopathique, plus dynamique, favorise la mise en circulation et l’élimination des déchets de l’organisme. Il nécessite une bonne vitalité.