Zoom sur… les produits de la ruche

En cette saison j’ai envie de vous parler des produits de la ruche car ils recèlent de vertus santé incroyables et sont de formidables alliés pour combattre bon nombre de petits troubles de l’hiver mais pas que…

Partons donc à la découverte des ces merveilles que les abeilles ont à nous offrir. 

animal bee bloom blossom

La Gelée Royale

La gelée royale est une substance laiteuse sécrétée par les glandes des abeilles nourricières. La reine s’en nourrit exclusivement tout au long de sa vie. C’est ce qui expliquerait en partie que la reine vive 40 fois plus longtemps que les ouvrières.

Propriétés:

o La gelée royale est un excellent tonifiant physique et psychique. Idéal donc d’en faire une cure (21 jours) en cette saison hivernale histoire de nous redonner de l’energie! Elle améliore l’état général sur tous les plans: elle fortifie les défenses immunitaires, augmente l’énergie vitale et la libido, améliore la qualité du sommeil, régule le cholestérol, prévient de la dégénérescence neuronale, stimule la mémoire…

o Je vous conseille de la consommer fraîche et pure, en dosette d’1 gr / jour. Elle doit être conservée au frais dans des pots en verres.

Attention! la gelée royale est un produit cher. Exigez de connaître la provenance (gare à la gelée royale provenant d’Asie) et préférez les apiculteurs français. Choisissez une gelée royale fraîche, non transformée, non congelée qui conserve et préserve toutes les qualités donc tous les bienfaits pour votre santé.

 

close up photo of bumble bee on pink petaled flower

Le Pollen

Lorsque l’abeille butine une fleur, elle fait tomber les grains de pollen sur son corps, elle l’humecte avec du nectar de miel afin que ça ne s’envole pas puis elle les brosse méthodiquement pour en faire une pelote qu’elle rapporte dans des corbeilles situées sur ses pattes arrières. Lors d’un vol, l’abeille ne visite qu’un seul type de fleurs. C’est pourquoi les pelotes sont de couleurs différentes, chacune portant l’empreinte d’une origine botanique. Ces pelotes sont ramenées à la ruche où elles sont décrochées et emmagasinées dans des cellules. Dans la ruche, le pollen va fermenter, ce qui améliorera sa conservation, facilitera sa digestion tout en dégradant une partie des molécules qui le rendent allergisant.

Propriétés:

Je conseille vraiment de choisir du pollen frais surgelé (et non sec). Congelé immédiatement après la récolte, le pollen, aliment « vivant », conserve toutes ses propriétés nutritives.

Sa richesse exceptionnelle en ferments lactobacilles, le rend particulièrement interressant pour l’équilibre de la flore intestinale. Le pollen est également riche en enzymes, en protéines, en glucides, en minéraux, en oligoéléments, en anti-oxydants, en fait un « superaliment » très complet.  Il agit sur la vitalité, les défenses immunitaires, la digestion, il est antioxydant et oxygénant cellulaire

Comme pour le miel, il existe des pollens spécifiques reprenant en plus des vertus citées, les vertus spécifiques des plantes dont ils sont issus:

Le pollen de ciste : l’allié de la flore intestinale 

Le pollen cru de pissenlit : nettoyant du système intestinal

Le pollen cru de saule fruitier : pour une bonne vision

Le pollen cru de saule: revitalisant grâce à sa grande richesse nutritionnelle 

Le pollen cru de châtaignier: anti-stress

Le pollen cru de cerisier : pour une belle peau 

Le pollen cru de bruyère : pour le drainage et la désintoxication 

Le pollen cru d’aubépine : favorable au système cardio-vasculaire

On le trouve sous forme de barquettes surgelées dans les bons magasins bio et il se conserve au congélateur. Il est très facile de prélever une cuillère à soupe chaque jour pour le mélanger à une compote, miamÔfruit, le saupoudrer sur une salade de fruit…

Le pollen fait parti de mon petit déjeuner 😉 Une cuillère à soupe chaque matin !

 

animals apiary beehive beekeeping

La Propolis

La propolis est une substance résineuse constituée de divers produits végétaux mélangés avec les sécrétions salivaires de l’abeille. C’est seulement à l’issue de cette transformation que cette résine devient « Propolis ».

Les abeilles emploient la propolis pour colmater les trous de la ruche, mais également pour l’assainir. La propolis leur permet aussi de momifier les intrus qu’elles tuent comme les rats, les souris ou les lézards. Trop gros pour être évacués de la ruche, ils sont ensevelis dans la propolis afin d’éviter leur décomposition et tout développement microbien.

Propriétés:

On devrait tous avoir de la propolis à la maison tant ses propriétés sont nombreuses.

La propolis est un antibiotique naturel à large spectre, antivirale, antifongique, anesthésiante (antalgique), anti-inflammatoire, elle agit sur les défenses immunitaires, associé au miel c’est un excellent cicatrisant. On peut prendre de la propolis en en action préventive contre les rhumes, pharyngites ou extinctions de voix, comme stimulant pendant 20 jours ou en cas de maux de gorge sous forme de comprimés ou de spray.

 

art blur color delicious

Le Miel

Le miel est une substance sucrée que les abeilles fabriquent à partir de nectar de fleurs. Elles déposent le nectar dans les alvéoles des rayons de la ruche et l’entreposent pour le consommer en hiver.

En plus d’être un régal pour les papilles, le miel est reconnu depuis l’antiquité pour ses vertus thérapeutiques.

Le miel est un sucre naturel. Malgré sa forte teneur en glucides, le miel élève moins le taux de sucre sanguin (glycémie) que le glucose ou le saccharose. Il est également moins calorique que le sucre (300 Kcal pour 100 gr vs 400Kcal pour le sucre blanc).

Le miel est réputé pour ses pouvoirs cicatrisants en cas de brûlure ou blessures cutanées. Il est antiseptique et antimicrobien. Parfait contre la toux, les maux de gorge et les rhumes de l’hiver.

Chaque miel à des propriétés qui lui sont spécifique :

  • Acacia = action anti-inflammatoire, soulage les maux de bronches, gorge, dents
  • Chataigne = allié du système hépatique et immunitaire et aide à la cicatrisation
  • Agrumes = action sédative, état spasmodique et nerveux
  • Lavande = favorise la régénération cellulaire donc utile pour les affections de la peau
  • Bruyère = Action diurétique et antirhumatismale, voies urinaires

Le miel est considéré comme un super aliment. Il est dommage de le dénaturer en le chauffant par exemple dans sa tisane comme on le voit souvent. Mieux vaut en manger une petite cuillère après.

D’autre part, il convient de le consommer seul pour éviter les fermentations.

Veillez bien à la provenance de votre miel. Privilégier un miel de qualité et d’origine français.

◊◊◊

Vous l’aurez compris les produits de la ruche peuvent être de supers alliers au quotidien pour notre santé (toujours dans le cadre d’une hygienne de vie! on n’oublie pas!). Cependant, il est primordial de bien choisir la qualité et la provenance de ces produits. Oubliez les miels ou autres produits de la ruche industriels, de provenance douteuse. Ils seront à coup sûr ultra chauffés, dénaturés voir même coupés avec du simple sucre. Inutile donc de préciser que tous bienfaits cités plus haut ne seront plus présents. En revanche vous aurez bien le droit aux pesticides !

Je ne peux pas parler de produits de la ruche sans évoquer les abeilles elles-même. Indispensables à la vie sur terre, les abeilles sont sérieusement menacées par l’activité des Hommes. « Une catastrophe planétaire qui met en danger l’humanité. Il est urgent d’agir pour les protéger ! » selon Greenpeace. Il est donc de notre devoir de consommer en conscience et de choisir des producteurs soucieux de la préservation des abeilles. 

logo ballo

C’est pour celà que je tiens à vous parler d’une marque que j’affectionne tout particulièrement: BALLOT-FLURIN. C’est une entreprise familiale et engagée, soucieuse du bien-être des ruches, qui respecte le bio-rythme des abeilles et qui s’assure d’un environnement préservé, sauvage et bio. Leurs produits sont fabriqués en France, certifiés biologiques et certains sont même dynamisés et les ruches polarisées ! Passionnés par l’apithérapie, ils ont développé toute une gamme de produits santé, hygiènne & soin en plus des produits alimentaires.

Et voici une petite selection des produits que j’utilise:

spray nomade
©Photo Ballot-Flurin

Le Spray nomade d’urgence, pour les maux de gorge, est le 1er produit de la marque que j’ai utilisé et j’ai été bluffé par son efficacité ! C’est juste incroyable !!!

Quand je suis malade, c’est souvent la gorge qui me fait souffrir. Ce spray calme très rapidement la douleur et l’inflammation. Appliqué dès les 1ers signes, il empêche l’angine de s’installer. Pour moi, c’est devenu un indispensable. Je l’ai toujours chez moi et je l’emporte même en vacance.

 

gelée royale
©Photo Ballot-Flurin

 

La Gélée Royale

En hiver, je fais également une petite cure de gelée royale de 20 jours. Celle-ci est d’origine française, elle est dynamisée et associée au miel pour un petit goût sucré délicieux. Oui parceque faut bien se l’avouer, la gelée royale pure n’est vraiment pas bonne au goût surtout qu’il est conseillé de la laisser fondre sous la langue…

 

capture
©Photo Ballot-Flurin

 

Le Baume de soin de Pyrénée

Il est toujours dans mon sac 😉 je m’en sert en hivers lorsque j’ai les lèvres gercées ou les mains très sèches et j’en met sur tous les petits bobos de peau.

 

Je ne suis absolument PAS sponsorisée par la marque pour vous en parler. C’est juste que j’utilise régulièrement leurs produits et que je suis attaché à tous produteurs en général qui ont une vrai éthique et qui ont à coeur de proposer des produits d’une réelle qualité, soucieux de l’environnement et des conditions de travail.

Il existe aussi bon nombre de petits apiculteurs passionnés qui travaillent dans le respect de l’environnement et fournissent des produits de qualité. A nous de les dénicher 🙂

J’espère que cet article vous à permis de mieux connaître tous les trésors que nous offrent les abeilles. N’hésitez pas à le partager s’il vous a plu 😉

thumb_IMG_3808_1024

 

Rawfood : Crème dessert à la vanille

dsc_0226b

Voici une délicieuse recette de crème dessert express. Elle se prépare plus vite qu’on ne la mange 😉 car elle est si bonne qu’on prend le temps de la déguster !

Elle est sans produits laitiers, sans gluten, sans oeuf et sans cuisson ! Pourtant je suis sûre qu’elle plaira aux palais les plus difficiles.

Il n’y a que des produits nobles non dénaturés par la cuisson puisque qu’il n’y en a pas 😉 De plus, ces petites crèmes sont réalisées avec du sucre de coco qui a un index glycémique bas. Le sucre de coco est donc à préférer au sucre blanc rafiné, dépourvu de qualités nutritionnelles et qui fait grimper la glycémie en flèche suivi d’une hypoglycémie réactionnelle.

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 100 gr de noix de cajou
  • 120 gr d’eau
  • 1 petite càs de fleur de coco liquide
  • 2 càs d’huile de coco liquéfiée
  • 1/2 càs d’extrait de vanille liquide
  • un peu de poudre de vanille ou grater l’intérieur d’une gousse de vanille (c’est encore mieux)
  • 1 pointe (d’un couteau) de curcuma en poudre (pour la couleur)

Pour le topping, au choix: du sucre de coco (en cristaux) pour l’effet « crème (non) brulée » ou fruits de la passion, ou autre selon vos envies.

Préparation:

Mettre tous les ingrédients au blender et mixer jusqu’à l’obtention d’une crème bien lisse, ni trop épaisse, ni trop liquide. Ajuster si besoin en rajoutant un peu d’eau ou quelques noix de cajou.

dsc_0182bVerser dans des petits ramequins et mettre au frais pendant minimum 20 à 30 minutes. L’huile de coco va figer la préparation.

Au moment de servir, rajouter le topping de votre choix.

Bonne dégustation !

dsc_0216b

dsc_0207b

Cette recette est inspirée de la « Crème non brulées » du livre L’INSTANT CRU de Marie-Sophie L.

Zoom sur… les graines germées

shutterstock_339070259_graines_germeesVéritables bombes nutritionnelles et un concentré d’énergie vitale !

En naturopathie, on parle souvent d’énergie vitale ou force vitale. On la défini comme « l’intelligence biologique des organismes vivants de nature immatérielle qui permet au corps de se rééquilibrer spontanément et de s’autoguérir ». Les graines germées matérialisent parfaitement, je trouve, cette notion de force vitale.

Une graine germée est une graine qui a été réveillée au contact de l’eau, de l’air, de la chaleur et qui commence à pousser. La vie ! On parle même d’aliments « biogéniques », c’est à dire les aliments qui donnent la vie (cf. Edmond Bordeaux Szekely). Cette force vitale est la même qui anime notre corps, lui permet de vivre, de s’équilibrer, de se réparer.

Quels sont les intérêts de la germination ?

Au cours de la germination, la valeur nutritive de la graine va se multiplier de façon exponentielle de +50% jusqu’à +600% pour certain minéraux. La vitamine C, par exemple,  peut augmenter de 300% à 500%, la vitamine B2  de 1300%, la vitamine B6 de 500%. Et cela en 2-3 jours !!! Les graines germées sont donc extrêmement nutritives. Elles sont 4 fois plus riche en calcium que le lait de vache et de 20 à 40 fois plus riche en protéines que la viande. De plus, la qualité des protéines est améliorée grâce à la germination qui augmente la part des acides aminées (briques qui composent une protéine) essentiels c’est à dire que notre organisme ne sait pas synthétiser et qui doivent donc obligatoirement être apportés par l’alimentation.

Les graines germées sont une bonne source d’antioxidants, molécules contrant l’effet des radicaux libres sur nos cellules provoquant leur vieillissement. Encore une fois, la quantité d’antioxydant (vitamine E essentiellement) peut tripler en 3-4 jours.

Elles sont aussi très riche en chlorophylle qui améliore l’oxygénation de nos cellule et les assainis.

Les graines germées sont plus digestes. Les enzymes présentes vont prédigérer les grosses molécules (protéines, glucides, lipides) les rendant facilement assimilables  par notre organisme. La germination permet de se débarrasser des facteurs antinutritionnels, comme l’acide phytique, qui sont très peu digestes et qui sont présents dans la graine.

Autre grand intérêt: les graines germées  apportent des quantités intéressantes d’éléments basifiants comme le potassium, le calcium ou le magnésium permettant de maintenir l’équilibre acido-basique de nos tissus. Un terrain acidifié (par le stress, la pollution, l’alimentation moderne…) est responsable d’inflammations source des maladies.

Enfin, produire ses graines germées à la maison, c’est facile, économique et garanti une fraîcheur maximale au produit! 

Pensez à varier le type de graines germées !

Quelles graines peut-on faire germer et où les trouver ?

On trouve désormais très facilement des sachets de graines à faire germer soi-même en magasins bio. Les plus courantes sont : les graines d’alfafa, radis, brocolis, fenugrec, lentilles, haricots mungo et bien d’autres…

Autre qualité et non des moindres : Les graines germées sont bon marché au vu du rendement!

 

Comment faire germer des graines ?

Germline 025
Germline 025

Le plus simple est d’avoir un germoir comme celui-ci que l’on trouve facilement sur internet ou en boutique bio.

  • Mettre les graines dans le germoir. Attention de ne pas en mettre trop car lorsqu’elles vont commencer à germer, elles vont gonfler et prendre beaucoup de place.
  • Les faire tremper toute une nuit
  • Le lendemain matin égoutter les graines et bien les rincer
  • Placer le couvercle du germoir et le disposer incliné afin de laisser l’eau s’écouler et de laisser l’air bien circuler afin que vos graines puissent respirer.
  • Eviter d’exposer le germoir en plein soleil.
  • Rincer les graines 2 fois par jour en continuant à garder votre bocal incliné.
  • Récolter vos graines une fois que la pousse a atteint la taille de 2 ou 3 cm.
  • Bien rincer les graines germées avant de les consommer

L’eau qui ressort du nettoyage de vos graines est riche en enzymes et en nutriments. Recyclez la pour arroser vos plantes !

Pour éviter les moisissures, assurez-vous que de l’eau ne stagne pas au contact des graines et que l’air circule bien. Veillez à ce que le bocal soit bien propre. Lavez-le avec du vinaigre.

Une fois germées, les graines se conservent 3 jours au réfrigérateur. Le froid stoppe la germination.

 

On les mange avec quoi ?

Les graines germées ça passe partout et ça décore très joliment tous les plats.

Elles peuvent accompagner généreusement toutes vos salades et crudités et même vos salades de fruits !!!

Mais je vais vous dévoiler mon péché mignon :

Avocado toast et son lit de graines germées

45383228_508439429655689_2251734710570975232_n

  • 2 avocats bien mûrs
  • 1 cas d’huile d’olive
  • 1 échalote
  • 1 petite gousse d’ail
  • Jus de citron frais
  • Du sel, du poivre et éventuellement des épices pour varier goûts (paprika, cumin, piment…)
  • Pain des fleurs (sans gluten) ou une bonne tranche de pain au levain
  • Et nos graines germées !

Épluchez et dénoyautez les avocats.

Émincez finement l’échalote et l’ail.

Écrasez à la fourchette les avocats. Ajoutez le jus de citron et bien mélanger.

Ajoutez l’huile d’olive, l’échalote, l’ail, sel, poivre et épices. Ajustez l’assaisonnement selon vos goûts.

Bien mélanger.

Le « guacamole » est prêt !

Étalez une bonne couche de  « guacamole » sur une tranche de pain des fleurs et dressez par-dessus un lit de graines germées.

Accompagnez d’une bonne salade et / ou d’un œuf poché… Miaaaammmm !!!

 

Zoom sur… Les graines de chia

graines-de-chia

La petite histoire du chia…

Originaires du Mexique et du Pérou, les graines de chia (prononcer « KIA ») étaient un aliment de base de l’empire Aztèques et Mayas avec les haricots et le maïs. Elles étaient également utilisées comme offrande dans les rituels religieux.

L’arrivée des Espagnols au XVe siècle mit brusquement fin à la civilisation aztèque et à la culture du chia.

Au cours des années 1990, le chia a été remis à l’ordre du jour grâce un brevet accordé à une entreprise américaine (Core Naturals LLC) pour cultiver une variété de chia, le Salba®.

Aujourd’hui le chia est commercialise partout dans le monde et est considéré comme un « super aliment » !

 

Petite par la taille mais grande pour ses propriétés nutritionnelles !

♦ Riche en protéines (20% à 30%), le chia est particulièrement intéressant pour les végétaliens car il contient les 8 acides aminés essentiels. Les acides aminés sont les briques de base qui entrent dans la composition des protéines. Huit sont dits essentiels car notre corps ne sait pas les fabriquer et doivent donc être apportés par l’alimentation.

♦  Les graines de chia sont naturellement riches en « bons gras ».

L’autre intérêt majeur du chia est sa teneur en oméga 3 (environ 15 à 20%), un bon acide gras (AG) que notre corps ne sait pas synthétiser lui même et qui est souvent absent de notre alimentation. Beaucoup de personnes sont donc carencées alors même qu’il intervient dans la composition des membranes cellulaires ainsi que sur de nombreux processus biochimiques de l’organisme.

Les graines de chia contiennent également 5 à 8% d’oméga 6 ce qui en fait une graine bien équilibrée en AG Ω3/Ω6.

♦ Très riches en fibres alimentaires, solubles et insolubles,  elles contribuent à abaisser le taux de cholestérol, à prévenir des maladies cardiovasculaires, à ralentir l’absorption du glucose dans le sang et elles accélèrent le transit intestinal (elles peuvent absorber 14 fois son poids).

♦ Mais aussi : Le chia ne contient pas de gluten et est une bonne source de vitamines B9, de calcium, de magnésium, d’antioxydants et de minéraux.

 C’est super tout ça mais comment les consommer ?

Les graines de chia ont un goût assez neutre. Lorsqu’on les mélange avec un liquide, elles prennent une texture gélatineuse.

Personnellement j’adore me faire un pudding aux graines de chia au petit déjeuner.

Recette du pudding de chia :

Pudding-aux-graines-de-chia-aux-framboises_exact1024x768_l

  • 3 à 4 cas de graines de chia
  • 100 ml de lait d’amandes
  • 1/2 cac de vanille en poudre
  • Des fruits frais de saison
  • Éventuellement du sucre de coco (IG bas) ou sirop d’agave pour les becs sucrés

A préparer la veille au soir pour le lendemain.

– Dans un récipient, verser les graines de chia, la vanille (et le sucre ou sirop d’agave)

– Couvrir avec le lait végétal. Bien mélanger.

– Continuer à mélanger régulièrement pendant 10 à 15 minutes le temps que le mucilage prenne un peu et que les graines soit uniformément réparti.

– Placer au réfrigérateur toute une nuit afin que le mélange épaississe.

– Le lendemain matin, sortir du réfrigérateur et disposer sur le dessus quelques fruits frais au choix. Déguster de suite.

 Variantes : vous pouvez adapter cette recette en remplaçant la vanille en poudre par de la noix de coco râpée (dans ce cas utiliser plutôt du lait de coco à la place du lait d’amande) ou de la cannelle ou tout autre épice.

 Autres exemples d’utilisation :

  • Une des raisons les plus intéressantes d’utiliser les graines de chia en cuisine c’est qu’elles peuvent remplacer les œufs dans vos recettes:

Une cuillère à soupe de graines pour 3 cuillères à soupe d’eau. Laisser reposer 30 à 40 minutes. La consistance gélatineuse obtenue équivaut à un œuf. Parfait pour végétaliens ou les intolérants aux œufs !

  • intégrer des graines de chia dans une recette de muffin, cake ou pain aux céréales,
  • saupoudrer les graines de chia sur une salade de crudités, sur un fromage blanc ou un yaourt,
  • ajouter les graines dans un smoothie
  • etc…

 

Si vous avez d’autres recettes ou utilisations des graines de chia n’hésitez pas à partager en commentaire 😉

 

Détox d’automne: la monodiète de raisin

green grapes

La monodiète de raisin est très efficace pour effectuer sans difficulté majeure, une désintoxication à l’automne. Elle est à la fois détoxifiante et revitalisante. Parfait après les petits excès des vacances et avant d’affronter l’hiver !

Qu’est ce qu’une monodiète ?

Une monodiète consiste à ne consommer qu’un seul et même aliment pendant au moins 24h. Les quantités ne sont pas limitées, on mange selon sa faim.

Pourquoi faire une monodiète ?

Notre environnement et nos modes de vie font que notre organisme subit chaque jour un grand nombre d’agressions : additifs alimentaires, pesticides, pollutions, tabac, alcool, alimentation, sédentarité, stress… Ces toxiques sont normalement gérés par nos émonctoires (le foie, les intestins, la peau, les poumons et les reins) qui sont les filtres et les portes de sortie des déchets de notre organisme. Mais à force que les malmener, ils finissent par être saturés et ne font plus correctement leur travail. Notre terrain ou nos humeurs (sang, lymphe, liquides intra et extra cellulaires) s’encrassent et c’est alors qu’apparaissent les maladies.

Une monodiète permet de mettre notre système digestif au repos. Et quand on sait que la digestion peut accaparer jusqu’à 80% de notre énergie, on peut imaginer l’énergie économisée qui servira plutôt à l’élimination de nos déchets accumulés et à la réparation de nos tissus.

Les vertus du raisin :

  • Il est diurétique,
  • Il est très riche en antioxydant (resvératrol) qui permet de réduire les dommages exercés par les radicaux libres sur nos cellules,
  • C’est une bonne source d’oligoéléments : vitamines K, C, B1, B2, B6, manganèse, cuivre, fer, potassium et phosphore,
  • C’est également un atout pour le système cardio vasculaire,
  • Et il aurait des vertus anti cancer

Préparer sa cure :

Il convient de faire une petite descente alimentaire, 2-3 jours avant, en adoptant une alimentation végétarienne et en supprimant les excitants (alcool, café, thé, sodas, cigarette…) et les produits industriels.

Quelle durée ? 

On peut faire une monodiète sur 1 jour et on peut aller jusqu’à 21 jours.

Si vous n’avez jamais fait de monodiète, commencez par une seule journée. C’est déjà très bien et vous ressentirez déjà un mieux-être surtout si vous avez fait une bonne descente alimentaire.

Pour les périodes longues, au-delà d’une semaine, je vous conseille de vous faire accompagner par un naturopathe qui pourra évaluer votre vitalité avant.

On peut également faire des monodiètes courtes mais plus régulièrement, par exemple 1 jour par semaine.

Quels raisins choisir et comment les consommer? 

Je ne peux que vous conseiller d’acheter du raisins bio, histoire d’éviter de faire une monodiète de pesticides ! On le choisi bien mûr pendant sa pleine saison c’est-à-dire entre septembre et octobre.

Les variétés recommandées sont: le chasselas (blanc) en raison de la finesse de sa peau, de sa teneur en sucre équilibrée, et qui est bien digeste, en alternance avec le muscat (blanc ou noir) qui est plus sucré mais un peu moins bien toléré.

Il vaut mieux consommer les raisins entiers. La peau et les pépins se mangent (bien mastiquer !), ils vous apporteront des nutriments que ne contient pas la seule chair du fruit.

Et le vin ne fait pas parti de la monodiète hein !!! (j’en vois venir certains…)

Les quantités ne sont pas limitées. Ecoutez vos sensations de faim. En général, on consomme 1 à 2 kilos par jour répartis sur 3 à 6 repas dans la journée.

Tout au long de la journée vous pouvez boire de l’eau ou des infusions à distance des fruits.

Quels sont les bénéfices d’une monodiète de raisin ? 

  • Le teint s’éclaircit et la peau s’assainit.
  • Les intestins soulagés de toute fermentation et putréfaction sont balayés par les fibres du raisin, ils se régénèrent.
  • Drainage hépatique et rénal profond sans être agressif.
  • Amélioration des états inflammatoires…

 

Contres indications :

La monodiète de raisin est totalement contre indiquée aux diabétiques insulinodépendant, aux personnes digérant mal l’excès de sucre ou très affaiblies, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire, les personnes trop maigres, les enfants.

Attention : Entamer une monodiète n’est jamais anodin, votre vitalité doit être suffisante. N’hésitez pas à demander conseil à votre Naturopathe.